PC-optimise.com Contacter l'administrateur
Thème :
Pages lues : 272044 - Visites : 241322 
Modifications sur le site :
  • 11/04/2010 : Modification des scripts CSS
  • 31/03/2010 : Suppression du Javascript dans le menu principal
  • 24/04/2008 : Mise en plage de dons via PayPal

Réduire les nuisances sonores

Page mise à jour le 16/08/2008 - Mandorlo F.
Imprimer le document
Imprimer
Recommander le document à quelqu´un
Recommander
Faire une remarque
Des remarques ?

Sommaire :
  1. Qu´est-ce que le tuning "Silence" ?
  2. Ventilateurs : comment les choisir, comment les contrôler
  3. Modifier son boitier
  4. Choisir et améliorer un dissipateur
  5. Mémoires / Chipset / Mosfet
  6. Disque dur, lecteurs/graveurs optiques
  7. Résultats

2. Ventilateurs : comment les choisir, comment les contrôler

Choisir un ventilateur

Généalités

Généralement, ce sont les petits ventilateurs que l´on entend le plus, de part leur vitesse élevée pour certains. De plus ils ventilent bien peu et ont tendance à siffler.
On peut pallier le bruit des ventilateurs de deux façons : soit en achetant un modèle moins bruyant, soit en le sous-voltant, en jouant du fer à souder. Si ce genre de manipulations peut rebuter, on peut recourir à un FanBay (interrupteurs de controle) ou un Rheobus (contrôle continu de la vitesse du ventilateur). Dans tous les cas, on diminue le refroidissement... Il faut donc mettre davantage de ventilateurs, les plus grands possibles ! Pour ceux qui douteraient, il est très facile de gagner des dB en réduisant la vitesse des ventilateurs, et on prend très peu à en mettre 2 au lieu d´un : on remarquera que la machine de base pour ces astuces comporte 10 ventilateurs !

  • 4 de 120 mm (boitier, alim, façade et arrière)
  • 2 de 92 mm (carte video)
  • 4 de 80 mm (2 en fond de boitier, et 2 en face de la mémoire)

... et pourtant, le niveau sonore est vraiment faible, vu que tout le monde tourne au ralenti.

Une attention particulière doit être portée sur la carte mère : les ventilateurs sur ces dernières sont souvent bruyants car petits. La plupart du temps, une solution totalement passive avec un gros dissipateur convient (Zalman, Thermalright, ...), tant que le boitier est bien ventilé.
De même les cartes graphiques ont tendance à porter de petits ventilateurs : les remplacer par des modèles comme les VGA Silencer, ATI Silencer, NV Silencer ou encore Zalman VF700 sont des solutions peu chères, efficaces tant au niveau sonore que des températures. Par contre, ces manipulations font perdre la garantie... Heureusement, certains constructeurs intègrent ces solutions directement (HIS...). Si on n´est pas un gros joueur, se contenter d´une carte avec un refroidissement passif suffit largement, même si elle est moins performante.

Choix des ventilateurs

Le choix des ventilateurs est important et devra répondre à un compromis entre performances et bruit. Certains modèles sont à la base peu bruyants, d´autres de vraies turbines.
Ce choix étant difficile à faire, on ne peut se tourner vers différents comparatifs :

On retiendra l´achat des ventilateurs suivants :

  • Textorm TM12 pour les 120 mm car ce sont des GlobFan remaquillés, thermo-régulés, avec adaptateur 5V et montage sur caouchouc
  • Noiseblocker SE92 pour les 92 mm car il offre de bons compromis
  • Textorm TM8 pour les 80 mm (ne figure pas dans le test cité, mais reste dans la lignée du TM12)

Ces deux ventilateurs offrent des performances suffisantes aussi bien pour être placés dans un boitier que sur un ventirad de processeur.
Même s´ils sont à la base relativement peu bruyants, nous allons chercher à les rendre encore plus silencieux !

Solutions matérielles pour contrôler les ventilateurs

La relation entre la vitesse de rotation d´un ventilateur et la tension qu´on lui applique est linéaire : il est donc facile de passer de la vitesse à la tension par la relation suivante :

V(V)/V0 (V)=f(RPM)/f0 (RPM) (les indices 0 correspondent aux valeurs nominales, soit 12V en général pour V0)

BIOS

Certains BIOS sont équipés de fonctions permettant de faire varier la vitesse de rotation des ventilateurs connectés à la carte mère (notamment le QFan chez Asus). Ces fonctions fonctionnent plus ou moins bien selon le ventilateur : les zalman CNPS7000 n´était que très peu influencé par cette fonction alors que le TM12 y est très réceptif. Bien lire le manuel de la carte mère pour configurer.

Capteur de température

Certains ventilateurs sont équipés de sondes thermiques, comme notamment le Textorm TM12 (2200 RPM au delà de 80°C et 1650 RPM à 25°, soit à un fonctionnement entre 9 et 12V). On est alors libre de la placer en zone froide ou chaude (entre les ailettes d´un dissipateur). Il faudra cependant veiller à ce que ce dernier démarre s´il est monté sur le ventirad du processeur et controlé en plus par une carte mère ou un rhéobus.
A noter que certaines alimentation possèdent une prise pour les ventilateurs. Le contrôle se fait alors selon la température ou la charge.

Rhéobus

Il s´agit d´un dispositif permettant d´ajuster la tension d´alimentation des ventilateurs. Un bon rhéobus doit pouvoir couper complètement un ventilateur, et fournir une large plage de réglage, typiquement 5V à 12V. Malheureusement, rares sont ceux qui utilisent une telle plage !
Pour les bricoleurs en électronique, on peut tout aussi bien utiliser :

  • un potentiomètre, en série avec le ventilateur, suffisament bien dimensionné car ce dernier va dissiper la puissance non transmise au ventilateur. Typiquement ce potentiomètre devra vérifier :

    RP (ohms) = V0.(V0-Vmin)/(I0.Vmin)
    P(watts) > I0.V0/4

    Avec :

    • V0 : tension d´alimentation nominale du ventilateur (12V en général);
    • I0 : le courant nominal du ventilateur (marqué sur tous les ventilateurs).
    • Vmin : tension minimale à laquelle on souhaite commander le ventilateur (typiquement 5V);
    Dimentionner un rhéobus

    V0 = V
    I0 = A
    Vmin = V

    Ce montage a pour inconénient d´imposer des "grosses" résistances variables au sens où la puissance supportée peut être conséquente.
  • un montage à base de PWM qui évite les problèmes d´échauffement, et qui ne dépend pas du ventilateur connecté. Le principe est le suivant : le moteur se comporte comme un filtre passe-bas : il ne voit que la moyenne de son alimentation. On contrôle donc la vitesse avec le rapport cyclique de l´alimentation. C´est un procédé on ne peut plus classique avec les moteurs à courant continu, qui offre d´excellents rendements. On veillera à bien mettre une capacité pour limiter les grésillements, et à fonctionner à une fréquence suffisante (quelques kHz voire plus).

Réducteur de tension à résistance

Il s´agit de remplacer la résistance variable du rhéobus par une résistance fixe.

Réducteur de tension à diodes

Une autre solution consiste à chainer des diodes en mode passant, en série avec le ventilateur. En effet, pour chaque diode, on abaisse la tension de la tension de seuil, soit 0.6V en théorie pour une 1N4148. Cette solution ne permet aucun ajustement, mais elle est réalisable sans trop de contraintes sur les puissances à dissiper ! En effet, on a alors :

Vmot = V0 - n . VD
ID = (1 - n . VD/V0) . I0

Avec :

  • Vmot : la tension du moteur ;
  • V0 : tension d´alimentation nominale du ventilateur (12V en général) ;
  • I0 : le courant nominal du ventilateur (marqué sur tous les ventilateurs) ;
  • n : le nombre de diodes ;
  • VD : la tension de seuil de chaque diode ;
  • ID : courant électrique dissipée dans chaque diode.
Calculer la tension d´un ventilateur

V0 = V
I0 = A
VD = V
n =

En pratique, la tension du moteur est plus faible, du fait que les courants dans les diodes correspondent à tensions légèrement supérieures à la tension de seuil. Il convient de prendre de la marge sur le nombre de diodes. Par exemple, avec des diodes 1N4148 et un ventilateur de courant nominal de 0.17 A, la tension de fonctionnement des diodes est en réalité de 0.72 V. Il convient donc de tester le nombre de diodes nécessaires !

Exemple d´un ventirad monté avec 5 diodes 1N4148 (supportant 200 mA), avant de les protéger par de la gaine thermo

Exemple d´un ventirad monté avec 5 diodes 1N4148 (supportant 200 mA), avant de les protéger par de la gaine thermo

Montage en 5V & Baybus

La plupart des ventilateurs fonctionnent avec 5V au lieu de 12. Dans ce cas, il suffit de modifier la connectique du ventilateur pour l´alimenter via le fil rouge d´une prise molex (5V) au lieu du jaune (12V) (voir cette page). Pour les ventilateurs avec une connection 3 points, on peut utiliser un adaptateur vers une prise molex. Les ventilateurs tournent à 40% de leur vitesse maximale.

On pourra facilement réaliser un Baybus permettant de passer du 12V au 5V avec des interrupteurs adéquats.

Montage série : 6V

Il n´est pas rare que plusieurs ventilateurs soient identiques... auquel cas, en les branchant en série, on peut les faire fonctionner en 6V ! Cette fois, la ventilation est un peu meilleure qu´en 5V, et généralement la variation du niveau sonore est négligeable. Par contre, aucun adaptateur possible, il faut impérativement passer par le fer à souder.

Montage 7V

Nombreux sont ceux qui ont remarqué qu´entre le fil de 5V et celui de 12V, on a 12-5=7V... Y mettre un ventilateur est tentant mais à proscrire, car les alimentations ne sont pas faites pour supporter un éventuel retour de courant par le 5V... encore plus si le ventilateur présente un dysfonctionnement et se met en court-circuit. Auquel cas, les composants devant recevoir 5V en voient alors 12... et crament, ce qui concerne TOUS les composants ! Les alimentations ont certes des protections, mais pas forcément pour ce cas de figure.

Solutions logicielles

Il existe des logiciels forts complets pour contrôler la vitesse des ventilateurs connectés aux cartes mères : SpeedFan et Motherboard Monitor. Généralement, on peut définir des seuils de fonctionnement en fonction de la température des sondes de la carte mère. Le principal inconvéniant de ces logiciels, c´est le fait d´utiliser des ressources processeur pour fonctionner. Cependant, ce sont les solutions les plus souples !

SpeedFanMotherBoard Monitor
Télécharger SpeedFanTélécharger MotherBoard Monitor

Comparaison des méthodes

Le tableau suivant permet de comparer les différentes solutions, ainsi que les différentes façon de cumuler les possibilités. A noter que certaines évitent de faire intervenir des composants qui vont nécessairement se mettre à dissiper (résistances, diodes) : certes, ce ne sont que quelques Watts qui sont concernés, mais cette réduction de consommation est permanante, et pour plusieurs ventilateurs, on arrive vite à 5 W.

MéthodeAvantagesInconvénientsPossibilité de cumuler avecRendementPossibilité d´acheter
BIOS
  • De plus en plus souple avec les génération de carte mère
  • possibilite de controler la vitesse en fonction de la température
  • Pose quelques soucis avec certains ventilateurs
  • Montage avec résistance/diodes
Aucun gâchis : la commande se fait par PWMA prendre en compte à l´achat de la carte mère : les cartes premier prix ne le propose souvent pas, ou uniquement pour le processeur.
Capteur de température
  • Permet de réduire les nuisance sonores lorsque la machine est peu sollicitée
  • En montage 5V, la plupart des ventilateurs ne fonctionnement pas
  • Montage avec résistance/diodes
  • Réglage par le BIOS (pour ceux qui n´ont pas de contrôle en température)
  • Rhéobus
Dur à controler, car électronique embarquée sur le ventilateurIntégré au ventilateur. A noter qu´on trouve aisément des méthodes pour les supprimer (Sur les TM8 et TM12, il suffit de court-circuiter la sonde pour que le ventilateur tourne à plein régime)
Rhéobus
  • On ajuste à la vitesse qu´on souhaite
  • Peut nécessiter une grosse quantité de fils, surtout pour les modèles prenant en compte les températures
  • Nécessite la plupart du temps 1 à 2 emplacement en façade
  • Intérêt de cumuler ?
Consommation du rhéobus (écran, indicateur, électronique)Oui, contrôle en général plusieurs ventilateurs indépendement.
Montage avec résistance (fixe ou variable) /diodes
  • Pas de fils suplémentaires, robuste
  • Il faut bien demensionner pour obtenir la vitesse désirée (ou la plage désirée)
  • BIOS (pour réduire la vitesse davantage)
Une partie de l´énergie est perdu dans les diodes/résistancesNon, il faut le faire soit-même
Montage 5V
  • Simplicité de mise en oeuvre
  • Incompatible avec les ventilateurs munis d´une sonde en température
  • Ventilation très faible (en limite du démarrage du ventilateur)
-Aucun gâchisNon, il suffit de modiffier la connectique
Montage 6V
  • Vitesse supérieure qu´en 5V
  • A peine plus bruyant qu´en 5V
  • Il faut 2 ventilateurs identiques (du moins avec le même courant nominal)
  • Généralement incompatible avec les ventilateurs munis d´une sonde en température
-Aucun gâchisNon, il s´agit de connecter les ventilateurs autrement
Baybus
  • Facile à mettre en oeuvre
  • Voir ceux pour les montages en 5V, pour le réglage en 5V
  • en 12V, le niveau sonore est conséquent
  • Quasiment impossible : si on réduit la vitesse en 12V, on la réduit en 5V... et on risque de ne pas pouvoir faire démarrer le ventilateur
Aucun gâchis Oui, mais en général, cette possibilité est intégrée aux Rhéobus via une fonction ON/OFF
Solution logicielle
  • La solution la plus souple
  • Le matériel doit être reconnu (carte mère)
  • Utilisation de ressources processeur
  • Et sous linux ?
  • Intérêt de cumuler ?
Aucun gâchis : la commande se fait par PWM-

NB

Pour ceux qui veulent concerver la fonction tachymètre, il faudra porter un soin particulier aux montages à diode/résistances, en insérant les composants sur le "+" et surtout pas la masse.

Page précédentePage suivante

Avez-vous apprécié l´absence de publicité sur ce site ?
La publicité est utilisée sur les sites internet pour financer les frais d´hébergement et de fonctionnement. PC-Optimise préférant que ses lecteurs ne soient pas importunés par ces contenus non désirés, c´est un système de dons qui a été mis en place, le reste des dépenses restant à la charge de l´auteur. Si vous avez apprécié, vous pouvez donc contribuer à travers un don via PayPal.


Copyright©PC-optimise.com (mis en ligne le 8 mai 2006) - Webmestre : Mandorlo F.
Page générée en 0,0152s