PC-optimise.com Contacter l'administrateur
Thème :
Pages lues : 802525 - Visites : 715051 
Modifications sur le site :
  • 11/04/2010 : Modification des scripts CSS
  • 31/03/2010 : Suppression du Javascript dans le menu principal
  • 24/04/2008 : Mise en plage de dons via PayPal

Upgrader sur un PC portable

Page mise à jour le 05/02/2007 - Mandorlo F.
Imprimer le document
Imprimer
Recommander le document à quelqu´un
Recommander
Faire une remarque
Des remarques ?

Cette partie concerne principalement nos chers PC portables... et notamment leur évolutivité ! Au contraire d´une tour, il est impossible de changer un certain nombre d´éléments : carte mère, boitier, carte graphique (en général), lecteur/graveur optiques (à cause des façades pas toujours interchangeables)... Restent le processeur, la mémoire vive, et le disque dur.
L´ensemble des upgrades a été réalisé avec succès sur mon ancien portable, un COMPAQ 12XL409 (Céléron 733, 128 Mo de RAM, Carte video Trident Cyberblade i1 8Mo partagé, HDD de 14Go en 4200RPM et 2Mo de cache) qui tourne actuellement avec un PIII 850, 320 Mo de RAM et un disque dur de 40Go (5400 RPM avec 8 Mo de cache).
Tout comme une tour, s´il est envisageable d´effectuer des upgrades, il est essentiel de bien connaître les composants de la machine. Sont upgradables :

La mémoire vive

L´ajout de mémoire vive (format So-DIMM) est très facile à faire, puisqu´en général, les slots sont accessibles via des trappes. Pour placer une barrette, il suffit de la rentrer en biais (1), puis de la faire pivoter (2) jusqu´à ce que l´on entende un léger clic provenant des fixations.

Montage de mémoire So-Dimm

Le seul souci est la compatibilité des mémoires à prendre. Pour celà, un tour dans Everest pour connaître la vitesse (et les timings) des anciennes barrettes et le tour est joué. A noter que le site de Kingston permet de retrouver le type de barrette pour une machine donnée.
Eviter d´acheter chez le constructeur du portable qui propose bien souvent des prix extravagants, et préférer un grossiste. Le choix de barrettes de marque a une influence conséquente sur la bande passante mémoire (j´ai perdu 10% de bande passante en prenant de la noname...) et réduit les performances processeurs... Le gain en performances / confort est très intéressant et il s´agit de la principale upgrade sur les PC portables.

Le disque dur

Il faut bien souvent ouvrir la machine pour accéder à ce dernier (ce qui fait aussi perdre la garantie) et repérer sa configuration (master/slave/CS)... Dans certains cas, il est installé dans un tiroir, évitant d´ouvrir toute la machine. La taille physique des disques est 2"1/2. Hormis le démontage qui peut prendre beaucoups de temps, il n´y a pas vraiment de difficultés. En effet, les disques actuels ne posent pas de soucis avec les limites de taille en IDE (notamment les 137Go), et le problème ne se posera peut-être jamais avec l´arrivée du SATA il y a deux ans.
En dehors du gain de place, les principales motivations pour le remplacement de cette pièce sont :

  • La vitesse du disque dur : s´agissant d´une donnée très rarement précisée, on a souvent droit à des disques lents... à 4200 RPM, voire 5400 RPM, alors que les disques les plus rapides sont en 7200 RPM. Ce paramètre joue beaucoup sur les temps d´accès et de latence.
  • La taille du cache : avoir un cache plus grand apporte un confort non négligeable. Ce dernier débite les données au moins 2 à 3 fois plus vite, avec une latence en nanosecondes, au lieu de la dizaine de millisecondes pour les accès au disque.
  • Les disques de grosse capacité ont tendance à avoir de meilleurs débits...

Dans mon cas, le passage de 4200 RPM à 5400 RPM et de 2 Mo à 8 Mo de cache apportent pas mal en confort : le démarrage passe de 2"20 à 1"25, les applications se lancent nettement plus vite... alors même que mon chipset bloque le débit à 33Mo/s ! (le cache peut facilement atteindre 100 Mo/s)

Le processeur

C´est une opération qui peut être complexe, et fastidieuse (démontage complet de la machine).Dans un premier temps, on peut se rendre sur le site des fondeurs pour connaître les détails du processeur installé dans la machine, en ayant pris soin de relever son stepping (ici pour Intel, et pour AMD). Changer pour un processeur de même modèle est intéressant si le gain en fréquence est important. Changer pour un CPU d´une autre gamme peut s´avérer fort intéressant (passage d´un Celeron à un pentium de cache plus important, et de FSB plus élevé), mais cette fois il faut veiller à ce que le FSB soit supporté et automatiquement reconnu par le BIOS.
Les contraintes sont les suivantes :

  • Il faut connaître le FSB toléré par le chipset et géré par le BIOS (car il ne faut pas oublier qu´on ne pourra rien régler manuellement).
  • Le boitier doit pouvoir dissiper la chaleur du nouveau processeur : on peut pour cela utiliser la base de donnée de CPU Power.
  • Les sockets doivent correspondre : il faut donc commencer par l´identifier. Dans certains cas, on a des processeurs propres au monde des portables, ou des porcesseurs de bureau (moins coûteux en général) mais consommant nettement plus.

Pour trouver la liste des portables construits autour de la même base, je conseille d´aller télécharger le BIOS et de regarder à quels modèles il s´applique. En effet, utiliser la liste donnée avec le BIOS peut permettre de savoir quels sont les CPU compatibles avec sa machine en faisant le tour des desciptifs des différentes machines sur le site du constructeur du portable. C´est fastidieux, mais ça permet de connaître le plus gros processeur compatible thermiquement. Télécharger la datasheet du Chipset (Via, Intel, Sis, NVidia, ATI) peut permettre d´en savoir plus sur la compatibilité au niveau du CPU.
Si on souhaite passer à un FSB plus élevé, il faut tenir compte des barrettes de RAM déjà présentes, voire intégrée à la carte mère. Dans mon cas, 64 Mo de PC125 sont soudés à la carte mère... Il n´est donc pas possible de mettre un PIII à bus 133MHz, alors que le chipset le gère, et éventuellement certains portables de la même gamme (il suffit que d´autres puces aient été soudées).
Dans mon cas, le passage d´un Celeron 733 (FSB=66 MHz, L2=128ko) à un PIII 850 (FSB=100 MHz, L2=256ko) a permis d´obtenir un gain en puissance brute de l´ordre de 20-25%, voire 50% dans certains calculs !
Vu la baisse des prix des machines portables, il faut bien peser le coût d´une upgrade et le comparer à celui du remplacement de la machine.

La carte graphique

Avec la mise en place des nouvelles normes pour les cartes graphique de PC portable (format MXM...), on pourrait tout à fait envisager d´upgrader une carte video de PC portable. Cependant, ces cartes sont extrêmement rares sur le marché... et trè chères... De plus, la position des GPU et des barrettes mémoires ne sont pas toujours compatibles avec le dissipateur du portable.


Avez-vous apprécié l´absence de publicité sur ce site ?
La publicité est utilisée sur les sites internet pour financer les frais d´hébergement et de fonctionnement. PC-Optimise préférant que ses lecteurs ne soient pas importunés par ces contenus non désirés, c´est un système de dons qui a été mis en place, le reste des dépenses restant à la charge de l´auteur. Si vous avez apprécié, vous pouvez donc contribuer à travers un don via PayPal.


Copyright©PC-optimise.com (mis en ligne le 8 mai 2006) - Webmestre : Mandorlo F.
Page générée en 0,0128s